Articles au hasard
Offre du moment
2.10 bourse_300x250_décembre

Coût minimum d'un ordre
Fortuneo dès 4.90 € infos
Bourse Direct dès 0.99 € infos
Binck dès 2.50 € infos
Boursorama dès 5.50 € infos
Cortal Consors dès 9.90 € infos
Saxo Banque dès 9.90 € infos

Tag des articles
forex




BNP Paribas met en place un questionnaire mensuel afin de connaître le sentiment des investisseurs sur l’évolution des marchés

Toujours à l’écoute de ses usagers, qualité qui constitue sans doute l’une des principales clés de son succès, le groupe bancaire BNP Paribas continue aujourd’hui de rester attentif à la moindre de leurs exigences, comme le prouve la nouvelle enquête mensuelle adressée aux investisseurs particuliers qui souhaitent partager leur avis sur l’évolution des marchés financiers à court terme.

Un nouveau baromètre européen de la bourse

C’est, en effet, par l’intermédiaire de sa filiale Produits de Bourse BNP Paribas vient de lancer le « Baromètre Européen des Marchés » dans le but de permettre aux investisseurs de participer à une nouvelle enquête, mis en ligne chaque début de mois pour une semaine, dans le but de comparer alors les anticipations des Français par rapport à celles de leurs voisins européens.

Des questions simples

Ce sont ainsi quatre questions qui se trouvent être posées chaque mois concernant quatre grands indices, représentés par le CAC 40, pour la France, par l’or, par le pétrole Brent et par le couple de devises EUR/USD.

Les premiers résultats obtenus

Ayant réussi à susciter l’intérêt de 2 200 investisseurs particuliers à travers l’Europe, cette étude a également permis de mettre en évidence une certaine ressemblance dans les différents points de vue entre les Français et les Allemands notamment, les Espagnols se montrant, quant à eux, plus optimiste quant à l’évolution, sur le court terme, de leur propre marché.

Les principales conclusions

Pour ce qui concerne les réponses en elles-mêmes, un peu plus de la moitié des investisseurs particuliers prévoyait un recul du CAC 40 à la fin du mois de mai, parmi lesquels 30 % anticipaient une baisse comprise entre 1 % et 5 %, les faits montrant ensuite que ceux-ci ne se sont pas beaucoup trompés puisque le repli a été de 6,09 %.