Articles au hasard
Offre du moment
2.10 bourse_300x250_décembre

Coût minimum d'un ordre
Fortuneo dès 4.90 € infos
Bourse Direct dès 0.99 € infos
Binck dès 2.50 € infos
Boursorama dès 5.50 € infos
Cortal Consors dès 9.90 € infos
Saxo Banque dès 9.90 € infos

Tag des articles
forex




Choisir son Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières (OPCVM)

Les OPCVM sont des portefeuilles diversifiés de valeurs mobilières, au risque minime, et permettant à un plus grand nombre d’épargnants d’investir en bourse.

Les deux OPCVM : SICAV et FCP

La gestion des fonds est confiée à un professionnel de la finance qui les investit sur un ou plusieurs marchés financiers déterminés.
Les épargnants acquièrent
– soit des actions de SICAV, Sociétés d’Investissement à Capital Variable, qui sont des sociétés anonymes,
– soit des parts de FCP, Fonds Communs de Placement, qui sont des fonds en copropriété.
Ces titres sont achetés en banque ou dans un établissement financier. Lors de l’achat ou de la cession des titres de SICAV ou de FCP, l’établissement prélève des frais d’entrée et de sortie, ainsi que des droits de garde et des frais de gestion.

L’attrait des OPCVM

Sicav ou FCP misent sur plusieurs valeurs différentes, de façon à ce que les risques soient répartis, sans exposer le portefeuille à la dépréciation d’une seule. L’objet est de maintenir la performance du titre.
La rentabilité va également dépendre de la nature des placements financiers prévus. Les OPCVM sont investis sur tous les marchés financiers et ils sont plus ou moins risqués selon les souhaits des investisseurs. L’épargnant doit donc se renseigner sur les supports choisis, les orientations de gestion et le comportement probable du portefeuille. Plus élevé est le risque, plus fort est le rendement.

Lexique des OPCVM

Certains OPCVM sont dit de distribution, d’autres de capitalisation.
S’il s’agit d’un OPCVM de distribution, il prévoit la distribution annuelle des revenus encaissés par le portefeuille. L’épargnant perçoit un revenu appelé coupon annuel.
Les OPCVM de capitalisation, à l’inverse, ne prévoient pas la distribution des revenus, exclusivement destinés à être réinvestis dans le portefeuille.

Les OPCVM obligataires réservent les placements sur des obligations françaises ou internationales, à court, moyen ou long terme selon l’échéance de l’obligation. Conformément à la nature du support, le risque est mineur, mais le rendement est également modéré.

Les OPCVM en actions investissent les fonds en actions françaises et/ou internationales. La performance du placement est soumise aux aléas, heureux ou malheureux, de la conjoncture boursière.

Les OPCVM diversifiés ou profilés proposent à l’épargnant une plus grande diversification des supports en fonction des risques qu’il accepte de supporter.

Les OPCVM monétaires placent les fonds à court terme en titres monétaires, du type bons du Trésor. L’objet consiste à s’aligner sur le rendement du marché monétaire, sans risquer la chute de la valeur liquidative d’un jour sur l’autre. C’est un placement assurément stable et régulier, mais limité au taux du marché monétaire, donc avec un faible rendement.